Tropes, étude de film : Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet

février 20, 2020 7 minutes Aucun commentaire

Tropes, étude de film : Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet

février 20, 2020 7 minutes Aucun commentaire
Étude de tropes - Hook

Hello !

Aujourd’hui, nous allons encore parler de tropes, avec cette fois-ci une étude de film !

Le but ici est de te montrer les différents types de tropes qui existent et comment ils s’agencent entre eux pour finalement construire une histoire complète !

J’ai choisi pour cet article un film de mon enfance que j’adore, mais je décortiquerai aussi pour l’exemple des livres, des manga, etc.

Et l’heureux élu est…

Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet, comme tu as pu le voir dans le titre !

Attention, si tu ne l’as pas vu : cet article va être bourré de spoiler. File vite le visionner avant de lire la suite (je t’assure, il est super !).

Hook, c’est donc la suite de Peter Pan. Pour faire court, Peter Pan a quitté le Pays Imaginaire pour se marier et avoir des enfants. Pas de chance : le Capitaine Crochet n’est pas d’accord et prépare sa revanche…

Allez, passons sans plus tarder à la présentation d’un petit nombre de tropes présents dans cette oeuvre !

Adult Fears (Peurs d’adultes)

Le trope Adulte Fears concerne des sujets matures, qui sont réellement les peurs des adultes dans la vie réelle, en opposition aux peurs du surnaturel, de l’inconnu, du noir, plus reliées à l’enfance.

Cela va concerner la sécurité de leurs enfants, de leur voisinage, la fidélité du conjoint, la loyauté des amis et des collègues, la santé de ses proches, le paiement des factures, …

Pour un adulte, des enfants menacés par un pédophile ou un sociopathe est facilement plus effrayant et anxiogène qu’un enfant menacé par un extraterrestre.

Pour être effrayé d’une créature imaginaire, il faut faire un effort d’imagination, qui fait appel à la Loi de l’Effraiement et la Suspension volontaire de l’incrédulité. En revanche, pour être effrayé de la mort potentielle d’un enfant, il suffit d’avoir conscience que cela peut arriver dans la réalité.

Survivre à ses enfant est en général la pire peur de ce genre. C’est pour cette raison sans doute que des tropes comme Papa Loup, Maman Ours, Papa Surprotecteur, etc. existent et fonctionnent.

Dans Hook, l’enlèvement des enfants par le Capitaine Crochet relève bien d’une peur d’adulte, même si c’est un personnage du Pays Imaginaire qui s’en rend coupable. Cela nous rappelle bien que Peter est adulte maintenant, et que ses peurs, ses inquiétudes le sont également.

All Just a Dream (Tout n’est qu’un Rêve)

C’est un retournement de situation qui consiste à révéler que tous les précédents éléments de l’histoire faisaient juste partie du rêve de l’un des personnages, ou d’une hallucination, ou d’une autre forme d’évasion de la réalité.

Ce trope est souvent utilisé à la fin pour révéler que toute l’histoire n’était qu’un rêve.

Parfois, le personnage se réveille, se rend compte que tout n’était qu’un rêve, puis trouve à ses côtés un objet présent dans le rêve en question, ce qui amène à se demander si finalement, ce n’était pas un peu réel malgré tout.

C’est un trope difficile à doser, qui peut être parfois vu comme une solution de facilité ou de la triche. Dans Hook, c’est le Capitaine Crochet qui le suggère à Peter Pan lors de leur affrontement final :

“Tu sais que tu n’es pas vraiment Peter Pan, n’est-ce pas ? Ce n’est qu’un rêve ! Quand tu te réveilleras, tu seras juste Peter Banning (…)”

Chekhov’s Gun (Fusil de Chekhov)

Un Fusil de Chekhov est un trope qui consiste à réutiliser un élément introduit plus tôt. Cela vient du fait que selon Chekhov, si un élément n’est pas essentiel, il ne faut pas l’introduire dans l’histoire.

Partant de ce postulat, n’importe quel élément introduit dans une histoire servira forcément plus tard, à un moment.

C’est un trope qui peut servir le procédé de foreshadowing, qui consiste à suggérer ce qui va arriver dans le récit, par des signes avant-coureurs a priori anodins, mais qui en réalité annoncent et préparent le dénouement.

Il se décline énormément : Chekhov’s Armoury, Chekhov’s Classroom, Chekhov’s Boomerang…

Dans Hook, on apprend au début du film que Jack, le fils de Peter, joue au base-ball et qu’il ne peut pas frapper une balle courbe. Plus tard, les pirates en ont vent d’une quelconque façon et, lors du match de base-ball qu’ils organisent, ils veillent à ne pas envoyer de balle courbe pour le manipuler et l’influencer afin qu’il rejoigne leur camp.

The Chosen Zero (L’Élu Zéro)

Super ! L’Élu, the Chosen One, est enfin arrivé et va pouvoir sauver le monde de…

Ah, non. L’Élu est un abruti complet. Ou un trouillard, ou alors il ne veut pas du tout être l’Élu de quoi que ce soit. Souvent, les phrases “Est-ce que c’est vraiment lui l’Élu ?” et “Mais qui l’a choisi ?!” sont prononcées. “On est fichu” aussi.

Du coup, le Chosen Zero doit être entraîné proprement et, au bout d’un moment, son entraîner est convaincu qu’il est bien l’Élu, et le reste du monde également.

Dans Hook, clairement, quand Peter Pan revient au Pays Imaginaire sans souvenirs, ne connaissant que son identité de Peter Banning, il est un Chosen Zero.

Les pirates (le Capitaine Crochet surtout) s’attendent à une bataille épique et c’est la déception totale. Même chose quand il arrive auprès des Enfants Perdus.

Demoted to Dragon (Promu Dragon)

C’est un trope qui s’intègre naturellement dans une histoire où les antagonistes/les méchants sont de plus en plus puissants et dangereux. Quand un puissant Big Bad (Grand Méchant) vient remplacer le précédent, pour une nouvelle saison par exemple, il arrive que l’ancien Big Bad se retrouve à son service et devienne son Dragon

The Dragon est un personnage ou un monstre que le protagoniste doit vaincre pour enfin arriver au Big Bad, c’est son challenge ultime.

C’est une exploitation inhabituelle de ce trope que l’on retrouve ici dans Hook.

Quand Peter revient au Pays Imaginaire, c’est Rufio qui est à la tête des Enfants Perdus, et c’est donc lui le Big Bad du point de vue des pirates. Le Boss.

Peter arrive, retrouve la mémoire et redevient le chef des Enfants Perdus. Lors de l’attaque finale, Rufio est en quelques sortes son second et le Capitaine Crochet doit d’abord le tuer pour arriver enfin à affronter Peter Pan. Il est bel et bien le Dragon de Peter Pan.

Evil-Detecting Dog (chien détecteur du Mal)

Contrairement aux humains, les animaux semblent avoir la capacité inhérente de détecter les personnages mauvais, même si ce n’est évident pour personne d’autre.

Le chien d’un personnage réagissant bizarrement à sa présence est souvent le signe que le personnage en question a été remplacé par un jumeau maléfique, un clone ou qu’il est possédé.

Ce trope n’est pas réservé aux chiens : on le retrouve également avec des chats, des chevaux et encore d’autres créatures.

Dans Hook, quand les pirates viennent enlever les enfants de Peter, Jack et Maggy, le chien attaché dehors (Nana, 9ème du nom très probablement) les repère aussitôt et se met à aboyer frénétiquement.

Foreshadowing

Ce trope consiste à intégrer un élément apparemment anodin dans sa narration, pour découvrir le moment venu qu’il annonçait en réalité la suite de l’histoire. Il peut être utilisé de façon plus ou moins discrète.

Dans Hook, alors que la famille de Peter prend l’avion pour aller rendre visite à Wendy, Jack dessine son père tombant de l’avion sans parachute, alors que tous les autres en ont un.

À ce moment du film, il veut exprimer la colère qu’il ressent envers son père. Mais quand on sait qu’en réalité, ce dernier est Peter Pan et qu’il peut voler, le dessin prend un autre sens.

De la même façon, pendant une discussion entre le Capitaine Crochet et Mouche, un coup de feu part et coule une maquette du Jolly Roger, ce qui annonce la défaite cuisante des pirates face aux Enfants Perdus, et de Crochet face à Peter Pan.

Show within a show (Le spectacle dans le spectacle)

Il s’agit d’un spectacle qui a lieu dans le livre/film en lui-même.

Ces spectacles sont souvent de mauvaise qualité, cela fait partie de la “blague”. La plupart du temps, cela prend quatre formes : les personnages sont impliqués dans la production du spectacle, les personnages sont fans du spectacle, le show-within-a-show est un élément important de la trame ou le spectacle est vraiment similaire à la véritable histoire.

Dans Hook, au début du film, Maggy joue le rôle de Wendy (sa grand-mère) dans la pièce Peter Pan… Pour qu’on apprenne finalement plus tard que “ce que disent les contes est vrai”.

Conclusion

Et voilà ma petite sélection, sachant qu’il y en avait… des dizaines.

J’ai essayé de proposer un échantillonnage varié, pour que tu puisses bien voir que les tropes sont omniprésents et qu’il en existe de nombreuses sortes. Certains mériteraient des articles pour eux seuls, comme le foreshadowing ou le Fusil de Chekhov, et il n’est pas exclu que je me penche sur la question !

N’hésite pas à me dire s’il y a un sujet en particulier qui t’intrigue…

Et, en attendant la prochaine fois, je te souhaite une belle journée !

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×