Pourquoi tenir un journal d’écriture ?

février 15, 2021 2 minutes Aucun commentaire

Pourquoi tenir un journal d’écriture ?

février 15, 2021 2 minutes Aucun commentaire

Quand il s’agit de processus créatif, presque tout le monde a entendu parler de l’opposition jardinier/architecte.

Pour résumer : les jardiniers y vont à l’impro, les architectes planifient tout avant de se lancer.

Cette opposition, c’est un peu comme blanc/noir, c’est extrêmement manichéen. Je pense personnellement qu’il y a surtout toute une belle palette de nuances de gris entre les deux.

Cela dit, ça reste amusant, quand on se lance, de se situer un peu dans l’un de ces extrêmes… Et puis, on progresse, on affine, on apprend.

Je croyais être une jardinière, ça me plaisait, mais en fait, pas du tout. Je ne suis pas une pure architecte pour autant : ça dépend. Des projets, des envies, des besoins.

Dans tous les cas, plus le temps passe, plus j’écris et plus je me connais. Et c’est ça que j’appelle “savoir quel genre d’écrivain•e on est”.

C’est comprendre comment on fonctionne pour faciliter la réflexion de projet en projet, de session d’écriture en session d’écriture, même.

C’est aussi être capable de savoir quand il faut prendre une pause, quand il faut foncer malgré tout, etc.

C’est savoir ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas, ce qui marche pour nous, et ce qui ne marche pas.

Et pour le comprendre, pour le découvrir, il faut expérimenter 🙂

Et prendre des notes. J’ai commencé à tenir un journal d’écriture début 2020, il y a un an.

Chaque jour (disons, chaque fois que je travaillais sur mes projets), j’ai pris le temps de faire un bilan.

Sur tout : ce qui fonctionnait, ce qui ne marchait pas, ce qui coinçait, les solutions que je mettais en place, les idées qui me venaient, toutes sortes de pensées autour de l’écriture.

Cela m’a permi de mieux connaître mes mécanismes, mes manies, mes limites et mes capacités, … et pas mal de choses encore.

C’est un des meilleurs conseils que je peux donner à ceux qui veulent progresser et se connaître : commencez un journal d’écriture.

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

×