Organiser tes idées avec les cartes mentales

décembre 20, 2018 6 minutes Aucun commentaire

Organiser tes idées avec les cartes mentales

décembre 20, 2018 6 minutes Aucun commentaire
Les cartes mentales ou mindmaps

Me revoilà aujourd’hui avec un nouvel article pour t’aider une fois encore à booster ta créativité, quel que soit le projet concerné

En début de semaine, je te donnais mes astuces pour esquiver les pannes d’inspiration. Tu peux aussi retrouver mes 10 idées de rituel à mettre en place. 

Cette fois-ci, je vais te parler d’une méthode de travail que j’applique aussi bien pour mes nouvelles, mes romans et mes jeux de rôles que pour mes spectacles ou encore mon blog : les cartes mentales (ou heuristiques). 

Présentation générale

La carte mentale (mindmap en anglais) peut permettre de synthétiser et résumer des livres, des cours, … C’est donc un outil de choix pour les étudiants et autodidactes en tout genre. 

C’est également un outil extrêmement puissant pour te sortir des idées de la tête et les organiser au fur et à mesure. Peu importe l’ordre dans lequel elles sortent : le principe c’est justement de réussir à les structurer à l’aide d’un schéma. 

Il s’agit littéralement de cartographier tes idées autour d’un thème central. Après, à l’aide de flèches, d’encadrés, de symboles, tu disposes tes différentes idées autour. C’est cette potentialité là qui va nous intéresser pour cet article. 

Comment ça fonctionne, une carte mentale ? 

C’est un schéma plus ou moins détaillé, plus ou moins fournis en détails en tout genre. Tu commences par noter une idée centrale dans une case. Puis tu notes les idées principales qui en découlent dans des cases tout autour, tu les relies à l’idée principale avec des flèches… Et ainsi de suite ! 

Les cartes mentales ou mindmaps

En utilisant un système de couleur, tu peux lire ta carte en un coup d’œil. C’est extrêmement pratique pour les gens qui ont une mémoire visuelle. 

En procédant ainsi, tu organises et structures les informations à ta façon. Tu réordonnes les idées pour qu’elles soient plus faciles à mémoriser pour toi. 

Comment je m’en sers pour sortir des idées de ma tête ? 

En ce qui concerne la création de contenus, j’utilise les cartes mentales de deux façons différentes. 

L’une est très structurée et l’autre est plus intuitive et improvisée. Dans tous les cas, ce sont les mêmes mécanismes de réflexions qui se mettent en place au bout d’un temps de pratique. 

Ce que j’apprécie le plus dans cet outil, c’est le rebond d’idées. Une fois que tu t’es vidé la tête (et parfois même, pendant que tu es encore en train de le faire), d’autres idées te viennent, juste en organisant peu à peu tes pensées sur ta carte mentale. 

En vidant ton esprit, en y mettant de l’ordre, tu laisses la place aux idées suivantes. En général, je réalise une première version de ma carte mentale en essorant complètement mon cerveau, puis je laisse reposer. 

Une fois les idées claires, mon imagination peut reprendre le travail, et je reviens un peu plus tard sur ma carte mentale pour la modifier ou la compléter, autant de fois que nécessaire. 

Quand je structure… 

… c’est parce que je réfléchis sur un projet dont je connais déjà le schéma, souvent parce que j’en ai déjà réalisé un similaire. Dans ces cas là, je sais comment les idées doivent se structurer, je n’ai plus qu’à les trouver. 

Parce que oui, la carte mentale peut aussi t’aider à trouver les idées quand tu n’en as pas encore, si c’est sur un projet dont la structure est déjà définie. 

Pour donner un exemple concret, j’ai un carnet rempli de cartes mentales avec une base identique. Il s’agit des quelques dizaines de personnages que j’ai créés en 2016 pour le jeu de rôle grandeur nature que j’organisais avec mon compagnon. 

Je connaissais la structure de mes fiches de personnages, je devais trouver les idées pour en créer un de A à Z en répétant x fois le processus de création. J’avais donc un modèle de carte mentale à remplir. 

Le gros avantage supplémentaire, c’est que j’étais indéniablement de plus en plus rapide. Après les dix premiers, mon cerveau avait bien enregistré les différents raisonnements à suivre et ça se faisait tout seul. 

Pour en savoir plus sur la façon dont je procède pour créer des personnages consistants et attachants, c’est par là !

Et quand je ne structure pas… 

c’est que j’ai un certain nombre d’idées, mais qu’elles ne sont pas du tout organisées. Ou que j’ai seulement une idée de départ, comme dans le cas des appels à textes à thème (j’ai réalisé une carte mentale pas plus tard que ce matin pour la prochaine histoire de mon projet “Un soir, une histoire…” avec pour thème “les monstres mousseux” (merci l’amoureux pour l’idée ^^)).

Dans ces cas-là, je note mon thème central. J’écris les idées que j’ai au fur et à mesure qu’elles me viennent et je les organise. Le plus souvent, je fais ça sur ordinateur, sur un logiciel également disponible sur smartphone. 

Pourquoi ? Parce que je peux déplacer mes petites cases dans tous les sens, changer mes flèches, changer mes symboles, etc… sans faire de rature ! 

Le plus important, c’est que je n’essaie pas d’endiguer le flot de mes idées : peu importe qu’elles viennent en pagaille. Le but est de justement les organiser facilement au fur et à mesure. 

C’est aussi pratique en cas de blocage !

Quand je suis bloquée sur un projet, je crée une carte mentale. Je reporte tous les éléments déjà en place, je note les différentes options que j’ai, je vois si ça déclenche des choses…

Ça ne marche pas forcément en une fois, mais cette démarche de me vider la tête et de tout avoir sous le nez en un coup d’œil, ça finit toujours par payer. Il ne faut pas hésiter à laisser reposer dans un coin pour y revenir plus tard. 

Dans 95% des cas, ça me permet de trouver au moins un petit nombre d’idées pour me débloquer et reprendre ma réflexion. Pour les 5% restants, rien de tel qu’une petite réflexion avec quelqu’un d’autre !

SimpleMind

Le logiciel que j’utilise, qui est déjà très complet dans sa version gratuite, c’est SimpleMind. Quand j’avais cherché à l’époque, c’est sur celui-ci que j’étais tombée et je n’ai jamais éprouvé le besoin d’en tester d’autres. 

Pour démarrer simplement sur un seul appareil, la version gratuite suffit amplement !

La version payante permet de rajouter des images, des liens, mémos vocaux, icônes et d’autres choses que je n’exploite pas toujours. 
Par contre, une option permet d’aligner automatiquement les cases : c’est très très pratique ! On peut également synchroniser les cartes mentales sur plusieurs appareils à la fois, et c’est pour ces deux fonctionnalités là que j’ai pris la version payante.

Que ce soit pour les projets en commun ou pour pouvoir passer de mon portable à ma tablette à mon pc sans soucis, c’était une fonctionnalité indispensable pour moi ! 

N’hésite pas à me dire si tu connaissais déjà et quel usage tu en faisais ! Et n’hésite pas non plus à revenir me dire si ça t’a aidé ! =)

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×