Le NaNoWriMo – Challenge d’écriture

novembre 12, 2018 5 minutes Aucun commentaire

Le NaNoWriMo – Challenge d’écriture

novembre 12, 2018 5 minutes Aucun commentaire
le nanowrimo

Chaque année, à l’arrivée de l’automne, plusieurs milliers de personnes se préparent pour le National Novel Writing Month, ou NaNoWriMo (ou même NaNo) pour les intimes. Ces personnes, tu peux les appeler des Wrimos. C’est un défi d’écriture qui consiste à écrire 50 000 mots entre le 1er et le 30 novembre. En 2017, plus de 400 000 personnes participaient !

Pourquoi faire ?

À la base, c’est pour avancer sur un roman, mais en fait, tu peux bien écrire ce que tu veux. Un recueil de nouvelles, un livre pratique, des fiches de personnages, une thèse… Par exemple, quand j’ai participé pour la première fois en 2013, j’ai travaillé sur un seul projet de Chronique fantasy, que je n’ai toujours pas fini. Cette année en revanche, je travaille sur 3 projets à la fois. Chacun son truc, tant qu’on écrit 50 000 mots.

Et pourquoi se préparer ?

Parce que 50 000 mots, je ne sais pas si tu te rends compte, mais ça fait beaucoup. Pour y arriver, il faut écrire en moyenne 1667 mots par jour, ce qui représente environ 4 pages A4. C’est énorme ! C’est pour ça que généralement, les Wrimos s’organisent en amont pour être sûrs d’avoir le temps d’écrire autant. Prévenir son entourage qu’on sera moins disponible, avoir assez de réserves de tisane ou de tes biscuits préférés pour ne pas avoir à aller en racheter (je t’ai dit que chaque minute est précieuse ?)

Il y a aussi, si c’est ton genre, la préparation en amont de ton projet en lui-même. Fiche de personnages, résumés, chronologie… Détail par chapitre peut-être même ! Il y a aussi ceux qui se lancent avec une idée en tête et voient où ça les mène. Les deux sont ok ! Je suis d’habitude dans la deuxième team. Là, cependant, j’ai un de mes projets qui est déjà découpé en épisodes soigneusement détaillés. C’est selon !

4 pages par jour… et la qualité est au rendez-vous ?

Pas vraiment, pas toujours, et ce n’est pas le but. Le NaNo, clairement, ça vise la quantité. Pas le temps de se relire, de se demander si c’est la bonne structure, si les dialogues sont parfaits, s’il n’y a pas trop de répétitions… Ça, tu pourras le revoir à la relecture plus tard !

Le but du NaNo, c’est de sortir un premier jet, d’aller au bout de l’histoire, de mettre le fameux point final. Pourquoi c’est bien ? Parce que ça te pousse à lâcher prise et à avancer. Souvent, notre perfectionnisme nous pousse à relire, reformuler encore et encore un paragraphe de trois lignes. Puis à revenir en arrière pour revoir un dialogue. Et puis, tant qu’à faire, à reprendre le premier chapitre en entier. C’est vrai quoi, c’est important le début pour accrocher le lecteur !

Et pendant ce temps, tu n’avances pas, tu ne t’approches pas du point final. Le NaNova t’y aider. Parce que pour y arriver, il faut lui dire d’aller voir ailleurs pendant un mois au moins, à ton perfectionnisme. Et ça fait du bien !!

NaNoWriMo - Explications et astuces

Mais 4 pages… Ça reste dur !

Oh que oui ! Mais c’est une moyenne, tu peux écrire moins, et puis certains jours te lâcher complètement ! Le plus dur ça peut être de se lancer. Pour d’autres, de rester motivé sur la durée. Ce qui est bien, c’est qu’avec plus de 400 000 participants, il y a une belle communauté qui met en place de chouettes choses.

Déjà, il y a beaucoup de groupes sur Facebook pour se motiver à plusieurs, organiser des rendez-vous et écrire tous ensemble. Il y a de petits challenges aussi : écrire le plus de mots possibles en un temps donné, à coup de 5 minutes par exemple. Ou bien des mots à placer, des situations à créer entre ses personnages… Et puis, au pire, si tu n’arrives pas à 50 000 mots, tu auras déjà écrit beaucoup plus que rien du tout (qu’est ce que je t’ai dit déjà à propos du perfectionnisme ?)

Dans tous les cas, si tu aimes écrire, c’est une bonne habitude à prendre. Après le NaNoWriMo, c’est intéressant de continuer sa petite routine, mais à un rythme plus cool, comme 500 ou 750 mots par exemple ! L’écriture, c’est comme un muscle, plus tu l’entraîne et plus ça vient facilement (on est d’accord, les jours “sans” continueront d’exister).

Mes astuces à moi

1. Crée un rituel à réaliser avant de te lancer dans l’écriture. Ça peut être de s’installer derrière son bureau, avec sa tasse fétiche. Ça peut être une musique qui te mette dans l’ambiance, ou ton pull/gilet d’écrivain !

En ce qui me concerne, je n’ai plus de bureau depuis un an. J’ai rarement l’occasion d’écrire sur mon pc car on vit dans une seule pièce et mon fils de 1 an me prend d’assaut dès que je l’allume. La plupart du temps, j’écris sur mon téléphone portable. J’ai donc découvert qu’un rituel peut vraiment prendre la forme qu’on veut, n’importe où. Si tu te déplaces pas mal, n’hésite pas à penser à quelque chose de nomade (je reviens sur l’idée de la musique, qui marche très bien pour moi).

Je te donne 10 idées de rituel dans cet article !

2. Pense à installer une petite application sur ton téléphone ou à avoir un petit carnet si tu préfères, parce que crois moi, les idées surgissent n’importe quand n’importe où, et c’est bien de pouvoir les noter. Si tu es plus à l’aise à l’oral, n’hésite pas à t’enregistrer avec le microphone de ton téléphone !

3. Explique à deux ou trois de tes proches ce que tu fais et pourquoi c’est important pour toi : c’est toujours sympa d’avoir des gens qui peuvent te redonner un peu de motivation les jours où c’est difficile.

Et le jour J…

Tu colles ton texte sur le site officiel du NaNoWriMo, qui valide officiellement ta réussite ! Et après… Réjouis-toi ! Tu as bien mérité de te féliciter et de te faire plaisir. Et tu sais quoi ? Même si tu n’as pas atteint les 50 000 mots, tu le mérites. Arrêtons d’être trop dur avec nous-mêmes. En plus, l’avantage, c’est que tu pourras retenter l’année d’après !

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×