Mes sources d’inspiration : cas pratiques

mars 7, 2019 5 minutes 2 Commentaires

Mes sources d’inspiration : cas pratiques

mars 7, 2019 5 minutes 2 Commentaires
Mes sources d'inspiration

Dans un article précédent, je te parlais des différentes sources d’inspiration que tu pouvais trouver pour écrire des histoires.

Au cours derniers mois, j’ai eu à trouver un certain nombre d’idées pour mes différents projets, et je me suis dit que ça pouvait être intéressant de te donner le point de départ de chacune d’entre elles.

Le projet Bradbury

Au début de l’année, je me suis lancée dans le défi Bradbury, qui consiste à écrire 52 nouvelles en 52 semaines. Autant dire qu’il faut trouver sans arrêt de nouvelles idées, vite et bien.

J’essaie d’écrire majoritairement des nouvelles à chute, ça veut dire que je trouve le concept et la fin avant de penser à tout le reste. Et voici d’où m’est venue l’inspiration pour les 8 nouvelles que j’ai déjà écrites.

Attention : si tu veux lire les nouvelles avant de lire cette article, c’est par ici !

1. La Cérémonie du cerf :

Pour cette nouvelle, je suis partie d’une illustration trouvée sur Pinterest, pendant le gros brainstorming que j’ai fait avant de me lancer. C’est une des rares idées qui me plaisait assez et j’ai donc commencé par celle-ci.

2. Les Enfants blancs :

Pour celle-ci, c’est une triste trouvaille en me promenant à la montagne. Un vautour est passé juste devant moi, et en le suivant (j’espérais peut-être trouver une plume !), je suis tombée sur le corps d’un très jeune sanglier. Ça m’a marquée, j’ai cherché quelle histoire je pouvais faire à partir de ça.

3. La nuit du détective :

J’ai suivi un thème imposé dans un autre challenge d’écriture, qui était “Nuit du nouvel an”, et je voulais écrire une nouvelle avec Pavel Erkum (mon détective lutin) et j’étais en retard. Ça a donné cette très courte nouvelle, que j’aime énormément.

4. Tombe la neige :

Même chose, même challenge, autre thème imposé qui était cette fois-ci “première neige”. J’avais une petite envie de SF et voilà !

5. Pour la déesse mère :

Cette fois-ci, l’inspiration est venue d’un article de revue sur les druides. Il était fait mention dedans que c’était eux qui dirigeaient véritablement la société. Là aussi, j’ai voulu en tirer une histoire.

6. Corbeaux :

Lors d’une promenade en famille toujours dans la même montagne, nous avons pu approcher de près un autre vautour. Et, tout du long, des corbeaux volaient également dans le ciel. J’ai voulu écrire une histoire avec ces animaux là dedans.

7. Dernier espoir :

Pas de source d’inspiration particulière ici, ou en tout cas pas de déclic. Par contre, un thème que j’aime énormément aborder et utiliser dans mes histoires : l’idée que la planète est vivante et qu’au bout d’un moment, elle décide de se défendre. Et j’aime écrire de la SF de temps en temps =)

Mes sources d'inspiration

8. Chamane 3.0 :

L’idée est venue d’une discussion avec mon amoureux. Nous parlions des heures miroirs (12h12, 13h13, 13h33,…), des synchronicités et des messages de nos guides. Et nous avons ri en imaginant les animaux totems nous contacter par le biais de la technologie : “wesh t là ? Allé répon tavu g 1 truc à te dire !” Et voilà !

À chaque idée, à chaque petite inspiration, j’ai pris une feuille et un stylo pour réaliser une carte mentale. J’ai ainsi pu développer chaque idée, avec notamment une chute surprenante pour chacune.

Un soir, une histoire

Pour ce projet là, c’est différent. Je ne cherche pas de chute surprenante, je cherche à traiter de thèmes qui me sont chers. Alors les idées partent du thème, et après, il faut trouver l’histoire qui va porter ce thème d’une façon que j’aime.

Je suis actuellement à la cinquième histoire de ce projet, voyons voir pour les quatre premières !

1. Les monstres de la mousse

Le thème m’avait été donné par mon amoureux, parce que j’avais besoin d’un petit coup de pouce pour me lancer. À partir de ces cinq petits mots, j’ai décidé de parler du problème des déchetteries sauvages.

Les monstres de la mousse sont devenus des défenseurs de bois et l’histoire s’est articulée autour d’une fillette et de son chat qui tombaient sur eux par hasard.

2. Le monde sous le lit

Pour le coup, ça faisait longtemps que j’avais envie d’écrire une histoire qui se passerait dans un monde sous le lit. J’ai eu envie d’utiliser la langue des oiseaux, pour aller creuser ça et montrer un peu le pouvoir caché derrière les mots qu’on utilise au quotidien. Je suis particulièrement contente de mes Juges-Ment =)

3. De l’océan

Ensuite, j’ai voulu parler des océans. En fait, l’été dernier, une petite fille nous a offert un collier pendant une de nos prestations, qui avait un dauphin en plastique. Et mon fils joue souvent avec, on lui met en couronne. Et ma mère l’appelle “petit prince”. C’est comme ça qu’est né Lyënor, le petit prince de l’océan.

Parler des continents de déchets n’est pas nouveau pour moi, et pour l’occasion, j’ai pu parler aussi d’autres problèmes qui tuent nos océans chaque jour un peu plus (pêches industrielles, hydrocarbures,…)

4. Une vie nouvelle

Ensuite, j’ai voulu parler du problème des abeilles, mais dans une histoire optimiste, où ce problème est justement résolu. Et j’ai eu envie de remettre un peu de lutins et autres créatures magiques dedans. Cette histoire m’a permis de glisser des conseils de base pour aider à sauver les abeilles.

Ces histoires sont découpées en toutes petites parties de 300-350mots environ. Ce découpage me permet d’aborder à chaque fois un aspect du thème ou de la valeur sur je veux mettre en avant 🙂

Et voilà ! C’est tout pour aujourd’hui ! Je pense qu’avec un peu de réflexion, chacune de ces idées pourrait être développée dans des histoires bien plus longues.

J’espère que cet article t’aura permis de voir un peu comment peut fonctionner l’inspiration =)

Et toi, tes dernières idées, elles te venaient d’où ?

2 Commentaires

  • Smail mai 14, 2019 at 9:56

    Bonjour!
    Je suis ravi de te laisser un message de gratitude pour tous ce que vous faites. Vous nous donner goût à prendre notre plume et à rédiger. Rédiger des mémoires, des souvenirs , des idées, ou tout simplement à prendre notes. Les rituels te mettent dans le blouson de l’écrivain, et te poussent à dénicher tréfonds de ton âme les tournures expressives. Merci !

  • Laisse un commentaire

    ×