Comment gérer l’évolution de tes personnages ?

janvier 17, 2019 5 minutes Aucun commentaire

Comment gérer l’évolution de tes personnages ?

janvier 17, 2019 5 minutes Aucun commentaire
Évolution de tes personnages - Création de personnages

Quand on parle d’écrire une histoire, on passe forcément par la case “création de personnages”. À ce sujet, certains disent que si l’univers et l’histoire sont captivants, les personnages peuvent être peu creusés. Je ne suis personnellement pas de cet avis.

Pour moi, même si l’histoire est fantastique, elle reste portée par les personnages. En fait, je dirais même qu’une histoire ne peut pas être fantastique si les personnages ne le sont pas. Il est donc nécessaire d’accorder beaucoup de soin à ces derniers.

Je t’ai déjà expliqué dans un autre article comment selon moi rendre un personnage cohérent et, donc, attachant. Aujourd’hui, nous allons creuser un thème plus précis : l’évolution des personnages au cours du récit.

L’évolution des personnages, de quoi on parle au juste ?

Alors que l’histoire se déroule, les personnages doivent suivre une évolution. Ils ne peuvent pas être exactement les mêmes au début et à la fin de leurs aventures, cela manquerait trop de réalisme, et aucun lecteur ne croirait à l’histoire qui est racontée. Les expériences qu’ils vivent, les épreuves qu’ils traversent doivent les amener à changer, pour le meilleur ou pour le pire.

C’est d’ailleurs pour cette raison que c’est bien plus intéressant d’avoir en situation initiale des personnages qui ont des défauts ou qui ne se sont pas encore réalisés (tout reste encore à faire !) C’est de cette façon qu’il y aura des implications supplémentaires pour chacun d’entre eux.

NB : c’est aussi de cette façon que j’ai conçu les personnages de la chronique de jeu de rôle grandeur nature que j’ai créée avec mon amoureux. Il y avait très peu de personnages déjà accomplis (des graines de héros à arroser correctement, pour résumer), et très peu qui ne portaient pas une blessure ou une contradiction à résoudre, à affronter.

Il est donc important de savoir quelle évolution va suivre tes personnages, principaux autant que secondaires, protagonistes ou antagonistes !

NB : n’oublie jamais de creuser tes antagonistes autant que tes protagonistes. L’incarnation du mal absolu est un ennemi intéressant mais il ne fonctionne pas tout seul.

Un travail en deux temps

À l’étape de la conception des personnages, il est essentiel de d’abord définir les buts/objectifs de chacun d’entre eux, même les secondaires. Tu n’as pas besoin de les développer sur des pages et des pages, tu peux même te contenter d’une phrase pour les plus secondaires, mais c’est important de connaître leur(s) motivation(s) dès le début.

Ensuite, à toi de déterminer vers quelle réalisation finale tu veux que l’histoire mène tes personnages. Qu’est-ce qui aura changé ? Qu’auront-ils compris, enfin ? Que seront-ils capables de faire ? Auront-ils de nouvelles valeurs ? Est-ce que ça collera avec les objectifs du personnage ou bien est-ce que ça l’emmènera totalement ailleurs ?

La dernière question est importante : fais bien la différence entre les objectifs de départ, rêves et espoirs de ton personnage d’une part, ce qui motive ses actions et réactions, et la révélation finale où l’emmènera l’histoire de l’autre. Ce sont bien deux choses différentes. L’objectif initialement fixé peut changer au fur et à mesure que la révélation finale approche, ou bien une fois qu’elle a eu lieu.

Tous ces questionnements sont selon moi une étape essentielle pour conserver des personnages cohérents. Aussi, en cas de panne d’inspiration, tu pourras revenir sur ces deux points, objectifs et réalisation finale, pour voir si tout est toujours cohérent dans ton récit de façon plus générale.

Note bien que même si je parle de réalisation finale, tu n’es pas obligée d’attendre la fin de ton récit pour qu’un personnage arrive à cette étape. Tu peux même imaginer une seconde réalisation, ou une réalisation en deux étapes.

Par exemple, ton personnage peut décider de laisser tomber ses valeurs familiales pour adopter un raisonnement plus dur et froid, pour finalement le faire revenir sur les premières valeurs, mais avec une conviction complètement personnelle cette fois-ci.

Comment s’en servir pour le récit ?

Et bien, l’histoire s’articule en partie autour de ces éléments là. On connaît le point de départ, on connait l’arrivée. La succession d’événements qui y mène doit se dérouler de façon logique.

Si je devais stratifier, je dirait que tu as d’abord ta trame principale, l’histoire qui se déroule de façon globale. Tu as ensuite tes trames personnages qui viennent s’y greffer, s’y entrecroiser, s’y entrechoquer même.

Évolution de tes personnages - Création de personnages

En sachant où tu veux amener tes personnages, tu pourras mieux définir les étapes de ton histoire dans le détail. Tu sauras quels objectifs vont se heurter entre eux, lesquels se compléteront, et ainsi de suite.

Pour pouvoir créer correctement la suite d’événements qui va amener le personnage à sa réalisation finale, il est important de bien connaître sa personnalité pour savoir quels leviers seront à activer. C’est pour cela que c’est mieux de penser à construire également le système de valeurs de ton personnage, son histoire, son caractère…

L’œuf ou la poule ?

Du coup, qu’est-ce qui vient en premier dans le processus de création ? Le déroulement de l’histoire ou la réalisation finale des personnages ? La réponse n’est pas si simple, pour moi, les deux doivent se construire en parallèle car ils sont indissociables.

C’est pour cette raison que j’utilise des cartes mentales. Le déroulement et la réalisation finale sont deux choses qui se renvoient sans cesse l’une à l’autre et s’auto-influencent. Les cartes mentales permettent de jeter toutes les idées déjà existantes et de trouver celles qui en découlent.

D’un point de vue méthodologique, il y a plusieurs façons de faire. Je suis en train d’analyser la mienne en même temps que j’écris un roman pour pouvoir te proposer de la découvrir dans un atelier en ligne d’ici quelques temps !

Pour ne rien rater de ce projet, n’hésite pas à t’inscrire à la newsletter pour suivre l’Élan toi aussi !

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×