Je crée une cité : Jour 14

octobre 29, 2019 4 minutes Aucun commentaire

Je crée une cité : Jour 14

octobre 29, 2019 4 minutes Aucun commentaire

Hello jolie plume !

C’est parti pour le douzième jour de mon challenge “Je crée une cité en 30 jours”, au cours duquel je vais détailler une cité de fantasy de A à Z.

Je réalise ce challenge dans le cadre du challenge 30 jours lancé par Aline de The B Boost, qui consiste à poster une publication par jour pendant 30 jours !

Petit rappel

Ce challenge fait suite au premier réalisé en avril, “Je crée un univers en 30 jours”. D’une part, j’avais besoin de détailler une cité pour un projet, et d’autre part, je voulais éprouver encore un peu ma méthode avant le lancement de ma formation.

Pour ce challenge, je vais donc détailler toutes les facettes de Bellwade, cité cosmopolite du monde magique, qui sert de théâtre aux aventures de Pavel Erkum, mon détective lutin.

La plupart du temps, je réaliserai une session d’écriture libre d’une vingtaine de minutes selon un thème donné, puis je te donnerai le résultat dans un article de blog.

Aujourd’hui, les différents peuples magiques…

Il y avait à la fois beaucoup et peu à dire. En fait, pour la deuxième étape de ma méthode, il y a finalement peu de choses à dire. Quand je passerai à la troisième étape, selon mes besoins, alors là, il y aura énormément de choses à développer en complétant des fiches de peuple.

J’ai parlé des tailles dès le début de ce challenge, mais c’était il y a un moment, donc petit rappel : les lutins sont la référence de base, ils font la même taille que nous. Les autres peuples sont plus ou moins grands. Les ogres et trolls sont des armoires à glace, les gobelins et gnomes sont petits (sans être nain), les elfes sont légèrement plus grands, beaucoup plus fins, etc.

Les peuples les plus représentés sont les fées, les elfes, les lutins et les gobelins. Historiquement, il y a toujours eu d’autres races présentes (l’un des fondateurs était un korrigan) et, en réalité, il y en a beaucoup d’autres, mais l’histoire de la ville a vu ces quatre là devenir plus nombreuses, dominantes, en quelques sortes.

Parenthèse politique : chaque peuple possède son propre conseil, qui sert d’organe consultatif au Conseil de Bellwade.

Des problèmes de cohabitation encore présent…

La cohabitation n’a pas toujours été facile, et elle ne l’est toujours pas. Chaque peuple a des traits de caractère largement répandus, même si pas automatiques non plus selon les individus, et le racisme existe.

Et au-delà du racisme se pose un problème plus complexe et difficile à résoudre. Je ne sais pas comment le résumer en quelques mots, alors imaginons que, par exemple, certains lutins avaient l’habitude de récolter la poussière des ailes de fées de telles régions, comme si c’était du bétail. Il est possible que ce peuple de lutin et ce peuple de fée se croisent à Bellwade. À ce moment-là, traditionnellement, les seconds sont le bétail des premiers. Sauf qu’à Bellwade, ils sont tous citoyens.

Imaginons encore que l’un des lutins décide de faire importer de chez lui des fioles de poudre de fée. Pour sa consommation personnelle ou pour commercialiser. Cela pose des tonnes de soucis éthiques.

Supposons qu’un responsable du Musée des Histoires Naturelles décide de faire une exposition sur les différents types de fée qu’on utilise pour produire la poudre de fée. Etc. Il y a eu et il y a encore de nombreux frottements, de nombreuses luttes sociales, de nombreux sujets délicats.

Je crée une cité J14

Au niveau de l’échelle sociale

Les populations les plus riches sont majoritairement composées des elfes, lutins, fées et gobelins. Les gnomes ne s’en sortent pas mal, et certains individus des autres peuples peuvent se qualifier de bourgeois, mais pour les autres, c’est citoyen lambda, voire pauvreté, surtout pour les trolls et les ogres qui vivent aux abords du fleuve Tiza. Ce sont eux qui ont le plus été victimes des préjugés, et qui le sont encore.

Les capacités “spéciales”

Chaque peuple magique a aussi sa petite spécificité. De manière très spécifique, même, j’ose la répétition. Tel lutin originaire de tel endroit, etc. Ce n’est pas vraiment explicité, je n’ai pas envie de faire de fiches peuples, mais, par exemple, les Alfes peuvent hypnotiser légèrement et endormir les gens.

De manière générale, c’est très mal vu de se servir de ces capacités sur les autres. Un autre exemple, avec quelque chose de plus facilement visible : les fées ne se servent pas de leurs ailes pour voler. C’est quelque chose qui est considéré comme du domaine de l’intime, ça ne se fait pas. Ceux qui utilisent ces compétences à leurs propres fins sur d’autres citoyens sont très, très rares. Tout le monde n’a pas forcément une spécificité extraordinaire non plus.

Pour finir…

Pour le moment, je n’ai pas besoin de pousser plus loin. Je pense surtout que je tiendrai des fiches de peuples à jour, au fur et à mesure que j’imaginerai plus de détails au cours de mon écriture.

Et nous voilà bientôt arrivés à la moitié de ce challenge ! Ouf ! Entre nous, j’ai hâte d’en voir le bout ! Mais ça m’aide énormément de me replonger dedans, car pour le NaNoWriMo, j’écris une nouvelle aventure de Pavel Erkum, qui se passe donc à Bellwade. Donc ce challenge me remet dans la bonne ambiance !

En attendant la prochaine fois, je te souhaite une belle journée !

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×