Comment je fais quand je n’ai aucune idée ?

mars 16, 2020 2 minutes Aucun commentaire

Comment je fais quand je n’ai aucune idée ?

mars 16, 2020 2 minutes Aucun commentaire

Que faire quand on n’a aucune inspiration ?

Quand on veut se lancer dans une nouvelle histoire, courte ou longue, pour un appel à textes, pour soi ou pour un projet de publication, on peut parfois se retrouver à court d’idées.

On a envie d’écrire, on a déjà les doigts sur le clavier, mais rien ne vient !

Dans le cadre de mon défi Bradbury, que j’ai tenu 27 semaines avant de le mettre sur pause par manque de temps, j’ai dû trouver une nouvelle idée d’histoires par semaine, plus des idées pour mes petites histoires envoyées quotidiennement, plus des idées pour mes projets personnels.

Autant dire que ce n’était pas facile tous les jours, et qu’il y a des idées qui ne m’inspiraient pas plus que ça, mais que j’ai dû garder pour tenir le rythme !

Dans tous les cas, j’ai fini par développer mes petites méthodes pour trouver une idée quand rien ne me vient.

Je regarde des séries, des livres, des films, et dès qu’une graine de concept germe, je la note.

Je regarde aussi des illustrations, beaucoup, et pareil, dès qu’une graine d’idée me vient, hop ! Dans mon carnet.

Ce peut-être une phrase, une envie d’ambiance, un personnage charismatique, une réflexion, une chute, une scène d’exposition… Je m’inspire aussi de ce qui m’arrive dans ma vie, de ce que j’observe au quotidien en appliquant la méthode du « Et si… ».

Par exemple, nous nous promenons en famille, nous tombons sur une petite cascade perdue en forêt.

« Et si c’était un passage secret ? » « Et si l’eau était magique ? ».

Nous nous rendons au supermarché.

« Et si les clients commençaient à agir bizarrement ? » « Et si toutes les lumières s’éteignaient d’un coup ? ».

Je trouve une plume par terre.

« Et si elle avait été laissée là pour moi ? » « Et si c’était un appel à l’aide ? ». Ainsi de suite.

Après, toutes ces petites graines d’idées, je les laisse tourner dans ma tête, puis je commence une carte mentale. Je vois ce qui me motive le plus, ce qui me fait le plus envie, et je démêle tout ça !

Parfois, je laisse reposer un peu, jusqu’à un jour ou deux, puis je reprends et je finis de définir cette nouvelle idée d’histoire.

D’autres fois, je reproduis ce processus plusieurs fois, et d’autres fois encore, ça ne fonctionne pas quand même. Je retente alors avec une autre petite graine, jusqu’à ce que ça pousse.

Et, bien sûr, ces petites graines, je les note toutes dans un carnet !

Aucun commentaire

Laisse un commentaire

×